HIP-HOP, du Bronx aux rues arabes ***

Publié le 27 Avril 2015

A l'Institut du Monde Arabe

Du 28 avril au 26 juillet 2015

 

Il est des contre-cultures qui perdent peu à peu leur côté subversif pour gagner leur reconnaissance auprès du grand public : signe des temps, le Hip hop s'expose désormais de façon très officielle à l'Institut du Monde Arabe. 

 

Je dois l'avouer, je n'ai jamais été très amatrice de hip-hop. Baignée dans une culture plus "classique" je n'ai pas vraiment eu l'occasion de l'approcher réellement. Cette exposition est donc pour moi l'occasion de découvrir cette contre-culture. Et qu'importe que je n'y adhère pas !

 

Ici, l'exposition retrace l'histoire du mouvement, depuis les rues de New York jusqu'aux celles des pays arabes, où, dans un contexte parfois autoritaire, le Hip hop n'a rien perdu de son esprit contestataire. On y retrouve des éléments emblématiques comme ces "boombox" entièrement redécorées, des photographies, mais également des explications sur la musique en elle-même, les DJ et le fameux "scratch" si caractéristique. Différentes vidéos et des extraits musicaux animent également l'ensemble de l'exposition et amènent amenant le visiteur, entre les murs de vinyles et les fresques, à se plonger dans ce genre musical devenu une contre-culture à part entière, avec son art et ses codes, mais également sa mode.

 

A la fin de l'exposition, un espace permet au visiteur, à la façon d'un livre d'or urbain, d'apposer sa griffe sur un mur, exercice auquel je me suis livrée non sans un certain sentiment - délicieux et pourtant infondé - de transgression, vous laissant le soin d'en retrouver le résultat ci-dessous.

 

Si je ne peux pas dire en tout honnêteté que cette m'a passionné - ayant peu d'affinités avec le sujet au départ - l'ensemble constitue toutefois une bonne approche grand public du hip-hop au travers de différentes facettes, présentée de façon ludique et très accessible.

Commenter cet article