New York Melody ****

Publié le 5 Août 2014

De John Carney 

 

 

Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d'autant plus magique pour les deux anglais qu'on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l'idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et... une attachée de presse.

 

Sur le point de rentrer en angleterre, Gretta fait alors une rencontre inespérée qui va la décider à rester. 

 

 

 

Sur un scénario relativement convenu, John Carney réalise ici une comédie romantique tendre et sincère, sans effusions de violons. Et ce n'était pas gagné d'avance, car rarement on aura vu couple si improbable. Qui aurait pensé que Keira Knightley et Mark Ruffalo s'accorderaient autant ? Les deux comédiens, au diapason, affichent pourtant une complicité qui  transparaît jusque sur l'écran.

 

Mais celle qui est, sans conteste, la troisième protagoniste de cette histoire, c'est elle : la Grosse Pomme, cette ville mythique où tout semble possible, où rien n'est jamais perdu, et où tout peut être si éphémère. Une ville qui nourrit autant qu'elle vampirise. Ici, on reste plutôt assez éloignés des clichés, et si l'on aperçoit central park et l'empire state building, c'est davantage sous forme de clin d'oeil que comme vrais décors de l'action : point de carte postale touristique, mais un hommage poétique touchant.

 

Quant à la magie qui achève de cimenter toute l'histoire, c'est la musique, celle qui transforme les moments les plus simples et banals en "perles", comme le souligne le personnage de Mark Ruffalo. Une bande originale par conséquent très sympathique, que pour tout vous dire j'écoute en boucle depuis deux jours. 

 

Un film plein de charme, qui évite les clichés trop évidents et nous offre une plongée musicale et poétique dans un New York que l'on adore redécouvrir ainsi. 

 

 

Commenter cet article