L'esprit des cheveux : chevelures, poils et barbes, mythes et croyances ****

Publié le 24 Août 2014

Christiane Noireau

Aux éditions l'àpart

 

 

Avant de devenir une parure naturelle, les cheveux furent, à l'instar des autres poils du corps, une toison protectrice contre les intempéries.

Avec le développement des civilisations, ils permirent des coiffures somptueuses. Mais ce qui frappa d'abord l'imagination, ce fut leur longévité, leur force, leur résistance au temps. De là, vint certainement l'histoire de Samson. Longueur et beauté les tirèrent vers le péché. Et ce fut l'histoire de Marie-Madeleine.

Les rituels qui accompagnent leur première coupe et ceux qui suivent la mort, sont innombrables. Les croyances en leurs pouvoirs maléfiques ou bénéfiques sont étonnantes. Ici ils servirent d'outils, ailleurs de médication. De modes en révoltes politiques ou pratiques castratrices, leur longueur fit sens.

 

 

Voici un ouvrage thématique plutôt exhaustif, qui traite de la question des cheveux, de leur symbolique, de leur représentation et de tous les rituels qui l'entourent : couleur, longueur, perte de cheveux ou surabondance, matière première pour faire des cordes, des bijoux ou dont on peut faire commerce, il est soumis à des modes, épilations, devient perruque, sujet d'obsessions,  il peut signaler la maladie,  sa coupe peut-être considéré comme une punition autant qu'il peut être doté d'une valeur sacrée :  tout ce qui touche de près ou de loin aux cheveux et aux poils est ici répertorié. D'ailleurs, commençons par noter qu'en français ces deux éléments ont un nom différent, alors que dans de nombreuses autres langues, je pense par exemple à l'anglais ou à l'espagnol, le mot qui les désigne est le même. Il est donc au fond logique quoiqu'un peu surprenant de prime abord, de les associer dans cette analyse.

 

On y découvre des détails inattendus, certains diront sans doute scabreux, sur des modes et des rituels, et c'est l'occasion  d'évoquer tout ensemble l'histoire et l'histoire de l'art, puisque la symbolique du cheveu et les croyances s'y rattachant ont forcément influencé sa représentation au fil des époques.

 

             

    

 

Cet ouvrage est illustré de très belles peintures et illustrations, provenant des quatre coins du monde. L'occasion de découvrir de nouveaux peintres mais également d'admirer le travail d'autres que l'on connaissait déjà. Au contenu fort intéressant s'ajoute donc la qualité et la diversité des illustrations. Un voyage dans le temps et dans l'espace autour d'un élément humain, universel, quasi insignifiant, mais dont les propriétés ont alimenté toutes les craintes et tous les fantasmes.

 

        

    

 

Commenter cet article