La planète des singes : l'affrontement ****

Publié le 16 Juillet 2014

Tout à commencé par un mail il y a deux semaines : "2025. Vous avez survécu au virus de la grippe simienne qui s’est répandu mondialement il y a plus de dix ans depuis San Francisco. Quelques survivants ont élu leur blockhaus dans une ancienne usine désaffectée dans le nord de Paris". C'est en ces mots que la 20th century fox m'a proposé d'assister à la "projection des survivants"

 

Autant vous dire, qu'une invitation pareille ça ne se refuse pas, même si, à vrai dire en bonne trouillarde, j'avais quelques craintes. Mais la Planète des singes étant un film tout public, la curiosité a fini par les dissiper.

 

Rendez-vous est donc pris devant l'opéra Garnier pour embarquer dans les navettes nous emmenant dans le lieu de l'évènement, tenu secret jusqu'au dernier moment. A notre arrivée, l'usine desaffectée présente des signes de combats récents : carcasses de voitures en feu et affiches de propagandes collées à la va vite. Les stigmates de la grippe simiesque sont également bien présentes, avec la notification de l'entrée dans la zone de quarantaine. L'ambiance sonore vient parachever cette expérience immersive, très réussie.

La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****

 

 

Après le ravitaillement - hot dog et bière - qui prouve que les services de santé auront visiblement changé de fournisseurs en 2025, nous sommes invités à nous installer dans la salle de projection. Pour l'occasion, des dizaines de sièges dépareillés ont été alignés pour créer une sorte de cinéma-squat post-apocalyptique. On nous tend d'une main du pop corn, de l'autre des lunettes 3D, et c'est à la lueur d'un véhicule en flammes que nous rejoignons qui un canapé, qui un fauteuil, qui un transat, pour s'installer confortablement. L'instant est surréaliste et on peut dire que la 20th century Fox a vu les choses en grand !

La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****
La planète des singes : l'affrontement ****

Et le film, lui-même, alors ?

 

De Matt Reeves

 

 

 

Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d'humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l'espèce dominante sur Terre.

 

 

 

 

 

 

Voici donc le deuxième opus de ce qui, d'ores et déjà, s'annonce comme une trilogie. Après avoir découvert dans le premier volet les origines de cette histoire, nous voici au moment charnière où les hommes sont décimés par la maladie et où les singes se sont multipliés. Cette inversion du rapport de force et la rencontre fortuite des deux espèces va créer les conditions d'un nouveau conflit car au sein des deux communautés - humaine et simiesque - les divisions vont se créer entre ceux qui pensent que la paix est possible, et ceux qui estiment qu'il faut se débarrasser de l'autre espèce. 

 

Malgré le changement de réalisateur, ce films s'inscrit dans la continuité directe du précédent, dans l'esprit comme dans le rythme. Et c'est donc tout naturellement que les mêmes qualités s'en dégagent : très intéressante humanisation des singes, réflexion sur la place de l'homme dans la nature et son sentiment de supériorité intellectuelle, qui sera ici, vous vous en doutez, quelque peu mis à mal.

 

Un film plus intelligent que divertissant, avec une représentation très vivante des singes, tout en réservant quelques belles scènes d'action. Quant à la 3D, utilisée ici à son minimum, on pourra - à mon avis - s'en passer sans regret.

Commenter cet article

choupynette 23/07/2014 12:16

j'avais bien aimé le film avec James Franco. J'irai probablement voir celui-ci!

akialam 23/07/2014 17:23

pour moi, il est au même niveau :)