La Bohème ****

Publié le 27 Mars 2014

De Giacomo Puccini

A l'opéra de Paris

 

Mimi : Angela Gheorghiu

Rodolfo : Piotr Beczala

Musetta : Brigita Kele

Marcello : Ludovic Tézier

Colline : Ante Jerkunica

Schaunard : Igor Gnidii

Benoît : Matteo Peirone

Alcindoro : Antoine Normand

Parpignol : John Bernard

 

 

 

 

 

 

Si la Bohème fait partie des opéras les plus populaires, c'est sans doute pour une certaine forme de réalisme et d'intemporalité : pas de méchant, pas de situations improbables, simplement l'amitié d'une bande d'artistes sans le sou, et une histoire d'amour. Cette simplicité rend possible les transpositions d'une époque à l'autre. En revanche, côté dramaturgie, c'est forcément moins impressionnant. Heureusement, il y a les personnages, et, autour des deux amoureux, Mimi et Rodolfo, gravite un autre couple, plus piquant, jaloux et joueur : celui formé par Musetta et Marcello. 

 

Ce soir-là, j'arrive à l'opéra Bastille en courant, deux minutes avant le début de la représentation. Je rejoins ma place à la galerie 7, un peu émue, puisque c'est la première fois que je vais découvrir Angela Gheorghiu sur scène, "en vrai". Quelqu'un de très avisé en la matière, m'avait d'ailleurs soufflé qu'elle était la perfection dans ce rôle. Tout un programme !

 

Je redécouvre les grands airs de la Bohème, mais également un opéra dans son ensemble plus complexe musicalement qu'il ne me semblait de prime abord. N'étant pas une spécialiste, j'en déduis simplement que mon oreille a évolué, et ma façon d'écouter avec.

 

Si je ne peux (l'ai-je assez dit?) encore vraiment juger de la qualité des voix, je dois avouer que j'ai trouvé celle d'Angela Gheorghiu pleine de nuances. En effet, bien que l'on sente par moment poindre sa puissance vocale, elle n'en use qu'avec parcimonie, rendant ainsi de très jolie façon la fragilité de son personnage. Ludovic Tézier, toujours impressionnant, m'a même semblé un peu plus démonstratif dans son jeu de scène. J'ai également redécouvert le personnage de Musetta, interprété par Brigitta Kele, dont la voix m'a particulièrement enchantée.

 

Côté mise en scène, le contraste entre les scènes de foule et l'intimité des duos est saisissant, et un rien suffit à apporter de la magie à l'ensemble. Une très belle production !

Commenter cet article

dasola 20/05/2014 18:02

Bonjour Akialam, l'opéra en direct, c'est ce qu'on fait de mieux. Dommage que les places soient si chères à l'Opéra Bastille. Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir une bonne place. Sinon, La Bohème, j'aime beaucoup même si ce n'est pas mon opéra préféré de Puccini. Je préfère Tosca. Bonne fin d'après-midi.

akialam 20/05/2014 18:17

Pour Bastille, les places sont à partir de 15 euros. Elles sont prises d'assaut mais avec un peu d'organisation on peut arriver à en avoir. La preuve! Je n'aurais pas les moyens d'aller voir autant de spectacles sinon !