La belle au bois dormant

Publié le 8 Décembre 2013

 

De Rudolf Noureev, sur une musique de Tchaïkovski

 

Avec Ludmila Pagliero : Princesse Aurore

         Josua Hoffalt : Prince Désiré

 

Dix ans de danse classique dans mon enfance, et je n'étais encore jamais allée voir un ballet classique ! C'est Monsieur Lalune, admirateur de Tchaïkovski, qui m'a soufflé l'idée : Tiens j'aimerais voir la Belle au bois dormant, un jour.... C'est saisissant l'occasion de sa présence au programme 2013-2014 à l'Opéra de Paris que nous avons découvert cette oeuvre.

 

Permettez-moi, pour une fois, de ne pas noter ce spectacle. En effet, j'ai été plutôt déçue par un certain nombre d'éléments qui sembleraient faire en réalité partie des codes du ballet ou de la structure de ce dernier en particulier, et qui, faute d'avoir pu les admettre auparavant, faussent mon jugement.

 

Parmi ces petites déceptions, le fait que de nombreux personnages, principaux dans la narration, ne dansent pas. J'imaginais au contraire que c'était l'occasion pour la fée Carabosse, ou la fée des Lilas par exemple, de révéler leur caractère au travers de danses contrastées. D'autre part, ce qui m'a toujours frappé, lorsque je voyais des danseurs à la télévision, c'est l'apparente facilité de leurs mouvements. Cette aisance, ce côté très impressionnant dans l'enchaînement des pas, je ne l'ai pas retrouvée ici dans les rôles principaux, mais plutôt dans les pas de deux de L'oiseau bleu et du Chat botté de l'acte III. Mais selon Soeurette, spécialiste es Ballet de la famille, c'est quelque chose de récurrent dans La Belle au bois dormant, qui tiendrait à la chorégraphie en elle-même et non pas au talent des danseurs. Reste qu'il est assez surprenant que le plus impressionnant ne vienne pas des personnages principaux. Pour être tout à fait complète, je pourrais ajouter que j'ai trouvé la musique un peu traînante, mais Monsieur Lalune affirme qu'il s'agissait bien du bon tempo. Je lui laisse donc sur ce point le bénéfice du doute !

 

Je ne peux pas affirmer que l'ensemble m'a vraiment séduite. Toutefois, ce ballet est sans contexte d'une grande beauté, ne serait-ce que dans la performance des danseurs. Ajoutez-y de magnifiques costumes et décors, et la musique, bien sûr, et vous aurez assurément de quoi passer une excellente soirée. Mettez donc, pour cette fois-ci du moins, ma légère déception sur le compte d'une méconnaissance du genre !

Commenter cet article